Colère ou Frustration ( 2/4 parties...)


Une personne vit en moyenne un incident lié à la colère chaque jour. Que ce soit un conducteur qui vous coupe le chemin ou votre enfant qui renverse du jus de raisin sur le nouveau tapis, les recherches indiquent que vous vivrez plus de 23 moments contrariants chaque semaine. Sept d'entre eux seront suffisamment importants pour vous mettre en colère.

Petite Histoire:

C'est l'histoire d'un petit garçon qui avait très, très mauvais caractère. Son père lui donna un gros sac de clous et lui dit qu'à chaque fois qu'il perdrait patience, il devrait planter un clou derrière la clôture. Le premier jour, le jeune garçon planta 57 clous derrière la clôture. Les semaines qui suivirent, à mesure qu'il apprenait à contrôler son humeur, il plantait de moins en moins de clous derrière la clôture... Il découvrit qu'il était plus facile de contrôler son humeur que d'aller planter des clous derrière la clôture... Le jour vint où il contrôla son humeur toute la journée. Après en avoir informé son père, ce dernier lui suggéra de retirer un clou à chaque jour où il contrôlerait son humeur. Les jours passèrent et le jeune homme put finalement annoncer à son père qu'il ne restait plus aucun clou à retirer de la clôture. Son père le prit par la main et l'amena à la clôture.

Il lui dit : - Tu as travaillé fort, mon fils, mais regarde tous ces trous dans la clôture. Elle ne sera plus jamais la même. A chaque fois que tu perds patience, cela laisse des cicatrices exactement comme celles-ci. Tu peux enfoncer un couteau dans un homme et le retirer. Peu importe combien de fois tu lui diras être désolé, la cicatrice demeurera pour toujours.

Une offense verbale est aussi néfaste qu'une offense physique

Cependant et malheureusement, nous nous mettons souvent en colère parce que nous transformons nos valeurs personnelles en valeurs universelles.

Transformez vos exigences en préférences.

causes d'accidents

Parmi les causes qui nous prédisposent aux accidents viennent en premier lieu nos émotions, l'inquiétude et les soucis, la colère, la fatigue, le stress. Quand nous sommes irrités, mal en train ou frustrés, en colère, nous devons redoubler d'attention dans tout ce que nous faisons, car ces sentiments nous rendent particulièrement vulnérables aux accidents.

La colère n'est pas uniquement l'un des sept péchés capitaux, mais aussi l'une des forces déséquilibrantes qui nous inclinent à commettre des actes dangereux. En diminuant notre capacité habituelle de penser avec précision, elle met obstacle à notre pouvoir de nous maîtriser en cas d'imprévu. Sous le coup de la colère, nous sommes portés non seulement à parler avec dureté, mais aussi à agir de façon imprudente.

Le stress devient un problème lorsque la personne n'arrive plus à fonctionner normalement...

Le stress est l’une des causes primaires qui amène une personne à montrer de l’impatience, l’anxiété, de la frustration ainsi que de la colère.

Notre tendance générale est de laisser croître le stress, l’angoisse, ou toutes autres émotions négatives sans nous en soucier, jusqu'à ce que nous soyons complètement à bout, et alors c'est l'effondrement. Nous nous sentons bousculés et harcelés.

Demandez-vous plutôt si vous réglez bien l'emploi de votre énergie.

Les tendus sont plus souvent des angoisses que des surmenés. Ce n'est pas le travail lui-même, si ardu soit-il, qui nous fatigue, mais bien plutôt les conditions psychologiques dans lesquelles il s'effectue, les soucis, les contraintes, les inquiétudes qui en sont le cortège.

La vanité ou l'amour-propre est quelquefois à l'origine de la tension ou de stress: nous tenons à paraître aussi habiles et intelligents que nous voudrions l'être, ou encore à réaliser ce que nous nous sommes vantés de pouvoir faire.

Il faut éviter l'excès même dans les meilleures choses.

Reconnaître le stress par ses Signaux.

Il faut savoir que ceux-ci s'expriment à tous les niveaux. Si vous arrivez à descendre votre stress, votre colère ne montra pas le bout de son nez. Voici quelques-uns des symptômes les plus courants:

  • Symptômes physiques: maux de tête, fatigue, épaules et cou tendus, maux de dos, douleurs musculaires générales, insomnie, indigestion, etc.

  • Symptômes comportementaux: excès de tabac, d'alcool ou d'alimentation, attitude critique envers les autres et soi-même, etc.

  • Symptômes émotifs: tristesse sans raison apparente, anxiété, sentiment d'être sous pression, colère, impatience, ennui, etc.

  • Symptômes cognitifs: oublis, manque de concentration, indécision, perte du sens de l'humour, etc.

  • Symptômes relationnels: isolement, perte de libido, intolérance, etc.

Dans le prochain... reconnaître la colère, le stress pour évité de tomber dans le piège.

Avertissement: les informations et recommandations contenues sous les articles, commentaire ou rubrique ne sont fournies qu'à titre d’avis personnel ou informatif général et ne constituent pas un avis médical. Elles ne remplacent en aucun cas une consultation chez votre médecin. Dû a un manque de renseignements sur votre dossier médical personnel, Therapeutika décline toute responsabilité quant au suivi et des recommandations effectuées par le biais de ces différentes approches et tous dommages corporels ou maladies qui pourraient en résulter…

#colère #frustration

© 2016, Therapeutika.ca.  Tout droits réservés