Colère ou Frustration ( 3/4 parties...)


A mon grand étonnement, une personne m'a demandé pourquoi j'avais pris comme sujet la colère..

car à son avis cela n'avait pas de connexion avec la massothérapie...

Peut-être que vous y verrai plus clair dans cette suite-ci....

Il est vrai que même dans une relation saine, des disputes peuvent éclater. On peut se disputer et exprimer sa colère sans être violent. L’important, c’est de régler le conflit dans le respect, en communiquant et en faisant des compromis.

Les Règle de déminage ...

Ceci vous permettra de couper le détonateur et désamorcer les bombes !

Règle n°1 : Ne pas tombez dans le piège...

Instinctive, impulsive, irraisonnée, si la colère peut faire du bien sur l'instant, il est rare qu'elle règle définitivement le problème. Bien au contraire ! Apprenons à reconnaître les signes de colère dès qu'ils commencent à se manifester, comme un sentiment de perte de contrôle sur les autres.

Rappelons-nous que nous ne pouvons pas changer les autres, nous n'avons de pouvoir que sur nous-mêmes.

La colère, c'est un piège. Elle altère la maîtrise de soi. Elle nous pousse à la faute, à l'erreur, à faire des choses que l'on regrettera dans le quart d'heure suivant. Pour éviter d'y foncer tête baissée, il faut se concentrer sur soi-même. Car la colère se détecte. Certains signes la trahissent. Soyez concentré, écoutez votre corps et freinez-la le plus vite possible. Ces facteurs représentent 93 % du message transmis pendant la communication.

  • Poing serré

  • Mâchoire crispée

  • Respiration accélérée

  • Froncement de sourcils

  • Une mine renfrognée

  • Le serrement des dents.

  • Une voix forte et soutenue

  • Débit vocal

  • Posture

  • Tensions musculaire

Règle n°2 : Analysez...

"Si vous prenez un peu de recul, vous vous rendrez compte que ce sont souvent les mêmes scénarios qui vous mettent en colère. Apprenez à les repérer, décodez-les et apprivoisez-les."

Vaut mieux vous défoulez sur papier plutôt que sur une personne ! Au début cela vous demandera des efforts. Vous allé être frustré, l’écris ira moins vite que par oral, vous ne saurez pas quoi écrire, vous trouverez ca stupide. Mais rapidement vous verrez que cela va énormément vous aider. Écrivez exactement ce que vous ressentez.

Il est certain que si l'on n'arrive pas à formuler ses soucis d'une façon claire et nette, dans son esprit ou sur le papier, ces soucis ne pourront jamais se concrétiser et que partant il sera impossible de leur trouver un remède.

Règle n°3 : Partager

Maîtriser sa colère, ne veut pas, non plus dire la contenir. Vous avez évité l'effusion d'injures ? Parfait. Maintenant, si vous ressentez de la colère, c'est que vous devez avoir des raisons. Trouvez les mots, les expressions mais exprimez ce que vous ressentez avec calme, franchise et honnêteté. Vous parviendrez ainsi à vous faire comprendre de l'autre et ainsi désamorcer la situation conflictuelle.

Règle n°4 : Gérer sa colère

Défléchir veut dire détourner l'énergie vers une cible, ou une action qui soit socialement acceptable. Il est primordial de trouver un exutoire pour qu’elle puisse s’exprimer. Très souvent, il est suggéré de s’adonner à une activité pour se défouler ou encore de crier sa rage seul dans une pièce, de manière à faire sortir le trop plein. Le fait de refouler sa colère nuit inévitablement à sa qualité de vie et à sa santé. Commencez dès aujourd’hui à mettre en pratique ces trucs simples mais fort efficaces. Votre vie n’en sera que plus heureuse, et votre entourage en bénéficiera aussi.

L’Association américaine de cardiologie affirme : “ Les hommes qui ont des accès de colère courent deux fois plus le risque d’avoir une attaque que ceux qui se maîtrisent. ” Ces avertissements valent aussi pour les femmes.

L'ancien président des États-Unis Thomas Jefferson (1743-1826) a donné un jour le conseil suivant: «Quand tu es en colère, compte juste à dix avant de parler. Très en colère; compte jusqu'à 100».

Voila... pourquoi je vous parle de la colère.... elle est l'une des raison importante de vos tensions musculaire...

La colère intériorisée ou éclatée naît d'un stress...

LE STRESS CONDUIT À ANXIÉTÉ, VIENS LA FRUSTRATION QUI MONTERA VITE À LA COLÈRE

ET LA COLÈRE MÈNERA À LA VIOLENCE…

PERSONNE NE MÉRITE DE SUBIR DE LA VIOLENCE.

Pourtant, Aux USA, plus de femmes meurent pour causes de violence dans le « mariage » que de soldats en IRAK.

dernier chapitre... sur les petits trucs pour aider votre stress... et éviter des tensions inutiles a votre corps.

#colère #frustration

© 2016, Therapeutika.ca.  Tout droits réservés