Colère ou Frustration ( 4/4 parties...)


Petits trucs pour calmer son stress, son anxiété, sa frustration ou sa colère,

  • Reconnaître sa colère, sa frustration, mais de ne pas la diriger sur une personne….

  • Prendre de bonne respiration. Lorsque l’on est en perte de contrôle, le cœur produit de l'adrénaline qui augmente le rythme cardiaque (ce qui aide à prendre la fuite si nécessaire). En respirant profondément, on calme le rythme cardiaque et abaisse le taux d'adrénaline.

  • Rafraîchissez-vous, vive une douche froide, ça replace les esprits, faites quelques longueur de piscine… L’eau a un effet calmant sur les gens.

  • Prendre un retrait par rapport à la situation. Quand on sent la colère monter, s’éloigne donne l'occasion de se contrôler. En conflit avec quelqu'un, dites que vous avez besoin de réfléchir et retirez-vous.

  • Un sport qui bouge, roller, tennis, ski . Le sport aider à extérioriser le trop plein d'énergie pour pouvoir faire face au problème avec la tête froide. Mais ne tapez pas sur quelque chose ou ne crie pas SI cela cultive votre caractère violent. Quand tu estimes pouvoir maîtriser la situation, retourne voir l'autre personne et cherche une solution.

  • Un sport qui demande du contrôle de sois, du karaté, du shotokan, ou autre discipline de combat. Ce sport est sain et entraîne à une certaine discipline qui permettre de faire des progrès, apprendre le contrôle ou de moins intérioriser la colère. Choisis en un QUI respecte le rythme de chacun en appliquant une structure basée sur le respect et le discipline. Des limitations physiques? il y a des techniques un qui ira avec ce que ce vous êtes. Informez-vous…

  • Mettre ses limites en toutes choses : Quand on a l'impression de subir les gens qui nous entourent, quand on se sent agressée par la seule sonnerie du téléphone, quand le moindre souper entre amis devient une contrainte, il est temps de mettre des limites. Les invitations ne sont pas des obligations mais des in-vi-ta-tions. À force d'être disponible pour tout un chacun, on finit par perdre le contact avec soi-même et par en vouloir aux autres. Alors, dites: «Non, pas ce soir. »

  • DES CÂLINS : Serrez dans vos bras votre partenaire ou un être cher, ou donnez-lui des câlins.

  • Relaxation : Relaxe... Relaxe... Inspirez maintenant profondément et conservez l'air trois secondes... 1... 2... 3... Laissez aller l'air... Laissez aller la tension... Laissez vos muscles se détendre... Un peu plus relaxe... un peu plus détendu... alors que vous continuez à respirer normalement... Que se soit par la respiration ou la massothérapie... Reprenez le contrôle de vos émotions.

  • Se poser les bonnes questions : Demandez-vous quelles sont vos priorités: qu'est-ce qui est vraiment urgent pour VOUS? Qu'est-ce qui doit être fait? Dans quels délais?

  • La musique : chantez a tout tête, dansez, défoulez- vous…

  • Dédramatiser les situations confrontantes : C'est le pape de la résilience, on peut diminuer son stress et son anxiété, sa colère en essayant de modifier sa perception des événements négatifs ou irritants.

  • Au travail : Offrez-vous quelques pauses dans la journée. Non, ce n'est pas une perte de temps. Vous serez beaucoup plus efficace après, car vous aurez amélioré votre concentration en offrant ce repos à votre cerveau. Pensez à détendre votre corps plusieurs fois par jour, décrispez le visage, cessez de serrer les mâchoires, roulez les épaules, étirez-vous.

  • Ne rien faire : apprenez a regardez la neige tomber. Angoissé? Ne craignez rien, vous n'êtes pas en train de mourir ou de gaspiller votre vie. Au contraire...

  • Se faire plaisir une fois par jour : le bonheur repose sur des petits riens qu'on goûte chaque jour plutôt que sur un gros désir satisfait. Plus nous profitons de ces petits moments, plus nous vivons l'instant présent, moins nous sommes obsédée par le passé et le futur, et plus nous sommes heureuse, moins stressé, moins anxieux, moins frustré.. Dresser une liste des choses qui les rendent heureux. Chaque jour, vous êtes dans l'obligation d'en satisfaire une. Étendez-vous dans l'herbe, mangez de la glace à la fraise, buvez votre café dehors au soleil…

  • Lisez : Bien-être: 300 conseils.

  • Dresser une liste de ce qu'on désire réaliser avant de mourir : L'idée peut sembler ridicule, mais c'est la meilleure façon de savoir ce qui compte le plus pour vous dans la vie. S'il vous restait six mois à vivre, vous feriez quoi, vous changeriez quoi? A FAIRE, A AVOIR, ETRE ou ne plus être… Consultez cette liste tous les mois. Rayez au fur et à mesure ce que vous avez accompli. Vous en tirerez un grand sentiment de satisfaction.

  • Effectuer une chose à la fois : Manger tout en travaillant devant son ordinateur. Passer d'une émission de télé à l'autre en essayant de les suivre toutes les deux. Mettre son masque hydratant en rangeant l'armoire à pharmacie. Etc. Bilan: un gain de quelques minutes par jour, mais à quel prix! Avoir toujours l'impression de courir, et surtout, surtout, ne profiter de rien. Alors qu'on peut éprouver tellement de plaisir à savourer un repas, à lire un bon livre, à se pomponner...

  • Apprendre a gérer son stress en se mettant a off : Éteindre son téléphone portable après 17 h. Ne pas allumer la télé pendant une soirée ou quelques jours. Vivre sans montre le dimanche. Oublier de consulter ses courriels le soir ou les fins de semaine. On se sent tout de suite moins sollicitée, moins agressée, plus libre. Du coup, on découvre les bienfaits du silence. Lequel libère de l'espace mental et du temps, et nous permet de faire autre chose. Lire. Cuisiner. Jouer avec ses enfants. Parler avec son chum. Faire l'amour. Rêver.

  • Apprenez des démineurs : vous répéter celle qui vous convient :

Phrase anti-poison.

- Aussi longtemps que je garde mon calme, je suis en contrôle de la situation.

- Je n’ai rien à prouver.

- Ne donne pas plus d’importance à cela qu’il ne le faut.

- Cela ne sert à rien de se fâcher.

- Pense à ce que tu as à faire.

- Cherche le positif et ne saute pas aux conclusions.

- Du calme, prends une grande respiration, cela ne vaut pas la peine de se fâcher.

- Tes muscles sont tendus. Détends-toi et ralentis ton rythme.

- Prends le sujet point par point.

- Que l’autre veuille que je me fâche ou non, je vais aborder cela d’une façon constructive.»

  • Si rien ne fonctionne : Allez chercher de l’aide :

Pour une personne qui a des comportements violents :

- MAJL (Mesures alternatives jeunesse de Laval) : (450) 663.7674

- CHOC (Carrefour d’hommes en changement) :(450) 975.2462

Avertissement: les informations et recommandations contenues sous les articles, commentaire ou rubrique ne sont fournies qu'à titre d’avis personnel ou informatif général et ne constituent pas un avis médical. Elles ne remplacent en aucun cas une consultation chez votre médecin. Dû a un manque de renseignements sur votre dossier médical personnel, Therapeutika décline toute responsabilité quant au suivi et des recommandations effectuées par le biais de ces différentes approches et tous dommages corporels ou maladies qui pourraient en résulter…

#colère #frustration

© 2016, Therapeutika.ca.  Tout droits réservés