L'entorse de la cheville


L’entorse de la cheville est une pathologie très fréquente, Aux Etats-Unis, chaque jour, c’est plus de 23.000 personnes qui ont besoin de soins médicaux pour des entorses à la cheville.

Bien qu’elle soit fréquente, cela ne veut pas dire qu’il faut la négliger, en raison des possibles récidives, des séquelles potentiellement douloureuses, et des risques d’instabilité.

Une entorse de la cheville est une distension ou un déchirement du ligament, souvent le ligament latéral externe LLE,

Les causes d’une entorse :

un sol irrégulier

des souliers non adaptés

un relâchement de la cheville lors d’un effort

une surcharge d’entrainement

Des muscles fatigués ou épuisés

un mauvais entraînement

un manque d’étirement

etc…

Distinguer l’importance de l’entorse :

L’entorse légère :

Une douleur au niveau de l’articulation.

Les mouvements sont réalisables, mais il y aura une enflure dans les heures qui suivront ou même le lendemain.

Il n’y aura aucune décoloration de la peau ni aucune ecchymose.

L’entorse légère est seulement un étirement du ligament.

L’entorse modérée

Douleur au niveau de l’articulation

les mouvements limités, mais toujours possibles.

L’enflure paraîtra plus rapidement, soit couramment en 4 heures avec une décoloration de la peau assez rapidement.

le ou les ligaments seront déchirés en partie ou en totalité.

L’entorse grave

un craquement de l’os et le déchirement des ligaments.

La douleur ressentie ainsi que la déchirure seront d’une grande intensité.

La mobilité de l’articulation sera presque nulle

ne pourra supporter le poids du corps.

Une enflure apparaîtra immédiatement

la peau sera bleutée.

Dans certains cas, un plâtre ou une orthèse seront recommandés pour une guérison plus rapide.

Quoi faire?

Important : Immédiatement après l’entorse : ne plus solliciter l’articulation.

Les 4 étapes les plus importantes à suivre pour une bonne récupération : Les 72 heures qui suivent l’infliction de la blessure, le repos, l’application de glace, la compression et l’élévation du membre blessé.

Indication du temps de glace : 20 minutes, toutes les 3 heures pendant 2 jours si la douleur persiste.

*Si vous n’avez pas de glace, un sac de petit pois ou de mais congeler fera l’affaire.

* Étendre la jambe en l’élevant de quelques centimètres au-dessus du cœur. La nuit, n'hésitez pas à poser votre pied sur un oreiller ou un gros coussin

Toujours dans les 72h : il est préférable de ne pas appliquer de chaleur. Les massages sont également à éviter. Ces deux pratiques amplifient la douleur et peuvent déclencher une hémorragie.

la guérison de l’entorse légère ou modérée prendra environ 2 à 4 semaines.

Soins médicaux ?

Si l’un des cas suivants se produit, veuillez contactez votre médecin.

· Vous n’arrivez pas à contrôler la douleur, en dépit des médicaments, de l’élévation de la jambe et de l’utilisation de glace.

· La personne blessée ne peut pas marcher ou ne peut pas faire plus que quelques pas sans douleur aiguë.

· La cheville ne s’améliore pas d’ici cinq à sept jours. La douleur ne disparaît pas forcement, mais elle devrait diminuer.

Vous pouvez suivre ces mêmes indications pour motiver un passage aux urgences de l’hôpital le plus proche. Les conditions suivantes supposent une fracture ou une blessure plus sérieuse et la pose d’une attelle peut être nécessaire pour contrôler la douleur :

· La douleur est aiguë ou incontrôlable.

· La cheville blessée ne peut pas être bougée.

· Le pied ou la cheville est difforme au delà du gonflement normal.

· Le patient ne peut pas faire plus que quelques pas, même en boitant.

· Une douleur aiguë est ressentie lorsque l’on presse au-dessus de la malléole médiale ou latérale, ou sur les os qui ressortent de chaque côté de la cheville.

· Il y a une perte de la sensation dans le pied ou les orteils.

· Il y a une douleur et un gonflement derrière la cheville (douleur de talon), au-dessus du tendon d’Achilles, ou une incapacité à abaisser les orteils (lorsque l’on presse vers l’avant comme pour actionner une pédale d’accélérateur).

· Il y a une douleur ou une gonflement dans la partie supérieure de la jambe inférieure juste au-dessous du genou ou un gonflement du muscle du mollet.

· On observe une rougeur ou des lignes rouges qui s’étendent à partir de la blessure.

· Vous ne savez pas si la blessure est sérieuse et vous ne savez pas comment la traiter.

EN GROS : Si vous arrivez à faire bouger votre cheville assez facilement, c'est que vous avez une simple foulure. Si vous ne parvenez pas à la faire bouger et qu'elle gonfle, c'est une entorse. Essayez alors de poser le pied par terre et de vous appuyer dessus. Si la douleur est extrêmement vive, consultez un médecin.

http://www.chirurgie-du-pied.fr/pathologies/entorse-de-cheville/

http://www.linternaute.com/sport/pratique/entorse-de-la-cheville/

http://www.physiotech.ca/cgi-bin/affpage.pl?page=art&artcomm=17&type=art&mynbac=0

http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/orthopedie/articles/10754-pieds-entorse-cheville.htm

http://www.planetesante.ch/Maladies/Entorse-de-la-cheville

http://www.blog-france-collections.com/2011/09/strapping-entorse-cheville/

http://www.indexsante.ca/articles/article-59.html

http://l-ordonnance-ou-la-vie.com/entorse-cheville-quand-consulter-medecin/

http://www.canorth.org/fr/patienteducation/Default.aspx?pagename=Strains%20and%20Sprains-%20FR

Avertissement: les informations et recommandations contenues sous les articles, commentaire ou rubrique ne sont fournies qu'à titre d’avis personnel ou informatif général et ne constituent pas un avis médical. Elles ne remplacent en aucun cas une consultation chez votre médecin. Dû a un manque de renseignements sur votre dossier médical personnel, Therapeutika décline toute responsabilité quant au suivi et des recommandations effectuées par le biais de ces différentes approches et tous dommages corporels ou maladies qui pourraient en résulter…


0 vue

© 2016, Therapeutika.ca.  Tout droits réservés